juin 30, 2013, category: Plus d'Argent

Article: On manque enfin de travail, vive le revenu de base !



Cet article est rafraîchissant. Il aborde le problème de la redistribution de la richesse alors que l'automatisation du travail crée plus de chômage et des inégalités plus extrêmes (voir l'article "le vrai sujet dont les médias ne parlent pas").
Les propriétaires des moyens de production deviennent beaucoup plus riches et un nombre toujours croissant de chômeurs beaucoup plus pauvres.

Comment allons-nous distribuer une production qui devient de plus en plus productive?
Licencier les gens et leur refuser l'accès à la consommation d'une production de plus en plus abondante est absurde et cruel.
La redistribution de la richesse est la question la plus importante qu'on puisse posée en ce moment. Beaucoup souffiront et de violentes révolutions éclateront (si ce n'est déjà fait). Plus nous attendrons et plus douloureux ce sera.

Le revenu de base, un versement régulier pour tout le monde indépendamment de l'emploi ou du revenu, est la solution présentée dans cet article. Une idée qui devient de plus en plus populaire. C'est certainement un pas dans la bonne direction. Beaucoup parmi les paradistes pensent que le revenu de base pourrait être mis en œuvre dans la phase de transition vers la société sans argent.

Le revenu de base ne suffira pas à résoudre tous les problèmes.
Il n'empêchera pas la polarisation entre les propriétaires de la technologie et des moyens de production et ceux qui n'en sont pas. Le système de classes avec une minorité de super-riches possédant la plus grande part de la richesse est déja très exacerbée (aujourd'hui 10% détient 83% de la richesse). Et cela ne va pas aller en s'améliorerant.

Le revenu de base pourrait permettre au capitalisme et au système monétaire de gagner du temps. Il ne changera pas néanmoins les valeurs fondamentales qui prévalent dans la société capitaliste et qui devraient être abandonnées. Des valeurs telles que la concurrence, la propriété, l'argent, le profit. Il ne changera pas fondamentalement le système qui nous maintient dans l'état de manque et qui empêche l'installation de l'abondance.

Vous connaissez sûrement le jeu du monopoly. Qu'arrive t-il en fin de partie? Un joueur accumule toutes les richesses et tous les autres joueurs font faillite. Le jeu se bloque. L'un des joueurs est déclaré vainqueur, mais en fait, tout le monde perd. Il n'y a plus de jeu. Le gagnant ne peut même plus obtenir de revenus une fois qu'il a poussé tous les autres joueurs à la ruine.
Dans l'allégorie du monopoly, le revenu de base serait comme si on permettait à la banque de donner encore assez d'argent à chaque joueur pour jouer le prochain tour et rester dans le jeu.
Dans le monde réel d'où proviendrait cet argent? Des riches bien sûr, puisque ce sont eux qui l'ont. La classe moyenne, ceux qui ont encore un emploi, est en train de disparaître progressivement et est de plus en plus pauvre, la concurrence pour les emplois restants tirant les salaires vers le bas. Les super riches devront être super taxés et l'argent sera ensuite remis aux pauvres qui vont le dépenser et le redonner aux riches. Cela va maintenir la monnaie en circulation et le jeu continue. Le problème bien sûr est que les riches n'aiment pas être taxés et les pauvres n'aiment pas être pauvres. Les deux classes polarisées, se feront la guerre et ce sera pas beau à voir!
Remarquez que nous vivons déjà la fin de parcours du capitalisme et que les pauvres descendent dans les rues.

Le revenu de base est une bonne initiative pour opérer une redistribution nécessaire des richesses et aider à compenser la création de plus de pauvreté, mais ce n'est pas une solution. C'est un bandage temporaire qui peut être bon pour arrêter le saignement pendant un certain temps, mais cela ne changera rien fondamentallement.

Une vraie solution, la seule véritable solution comme nous le verrons, le remède que nous devons appliquer et qui va tout changer et qui est également l'une des actions primordiales du Paradisme, cette solution serait la nationalisation des moyens de production et son corollaire, la fin de la propriété intellectuelle.

Le mot «nationalisation» pourrait être avantageusement remplacé par «communisation» puisque le concept de nation est destiné à disparaître en même temps que les frontières qui nous séparent.
Si la communauté est propriétaire des moyens de production, c'est toute la communauté qui en bénéficie, et pas seulement quelques-uns.
Si les moyens de production appartiennent à une minorité (voire la majorité), ils chercheront à les rendre profitables afin d'en rétirer des revenus et des privilèges. Ils ne vont pas chercher à atteindre l'état d'abondance, mais s'efforceront d'assurer leur profit en maintenant un état de pénurie. Ils continueront à faire ce qu'ils font maintenant avec les limitations de production, la protection des marchés et l'obsolescence planifiée . Ils seront un obstacle à l'état d'abondance et ce sera au détriment de l'ensemble de la communauté.

Par conséquent, la communisation des moyens de production est la seule voie possible pour atteindre l'état d'abondance qu'apporte la technologie.
Sans cela l'humanité connaîtra une lutte de classe de proportion mondiale entre les détenteurs des capitaux de technologie et les non-détenteurs de capitaux, l'écart séparant les deux étant de plus en plus exacerbée par le progrès technologique.

La communisation des moyens de production apporte comme bénéfice suplémentaire la fin du système de classe. Il donnera naissance à une société égalitaire où tout le monde aura le même accès à la consommation et personne ne manquera de rien.

Cela implique aussi la fin du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Tout, chaque nouvelle création, chaque nouvelle idée pourra être dupliqué partout dans le monde instantanément. L'arrivée de l'impression 3D libérée de droit d'auteur va énormément faciliter la production et amener l'état d'abondance beaucoup plus rapidement que le corporatisme capitaliste qui s'efforce de l'empêcher.

La révolution populaire qui a commencé, va nous l'espérons aboutir à cela. Les paradistes sont invités à soulever cette question en priorité dans les débats qui se déroulent car c'est le sujet le plus critique en ce moment et il ne semble pas être encore discuté. Il serait décevant de voir les revendications des manifestants être assouplies par des concessions comme le revenu de base. La paix sociale durable ne peut venir que de la communisation de la technologie et des moyens de production.


Autres articles and videos:
Le vrai sujet dont les média ne parlent pas
Planned obsolescence and the deferring of the abundance
The ending of copyright laws and intellectual property

Articles

News pour 2017

LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930