octobre 9, 2014, category: Actions
Quel enthousiasme autour de Sico, ce sympathique robot qui a contribué à diffuser une nouvelle approche pour solutionner notre futur … d’une main de fer, dans les rues de Toronto, mercredi le 3 septembre dernier. Nicole Bertrand, Guide-évêque et porte-parole de l’événement, a tout d’abord offert, en conférence de presse, un résumé très convaincant de ce que signifie le Paradisme et ses applications*.



Elle précise que le Paradisme est un nouveau système socio-politique qui souhaite, entre autres, contribuer au remplacement des travailleurs humains par des robots, un phénomène social planétaire qui permettra rapidement à notre humanité de remplacer la compétition et la cupidité par la coopération et la collaboration. Cette transformation n’est pas une rêverie du domaine de la science-fiction, comme le précise Mme Bertrand, puisque nous avons déjà développé toute la technologie nécessaire et que nous pourrions y arriver en quelques années à peine. Elle ajoute que : « Si on nous traite de rêveurs, nous rêvons les yeux ouverts… sur ce qui se produit déjà maintenant. » Elle cite d’ailleurs Raël, fondateur du Paradisme, qui précise : « Il n’y a aucune raison d’être pauvre avec le niveau de technologie actuel. »



Mark Proulx, Guide raëlien et ingénieur en robotique depuis 25 ans, a confirmé ses déclarations, en nous indiquant que : « Le plus grand obstacle à l’instauration d’un monde sans travail grâce à l’automatisation, c’est dans la pensée des gens; des individus, des syndicats et des gouvernements. » Pour renverser ces craintes infondées, il n’y a que l’éducation et l’information comme mot d’ordre.

Joseph Kollar, également Guide-prêtre raëlien et technicien en robotique depuis plus de 20 ans, a pour sa part insisté sur la disparition prochaine des travailleurs d’usine. « Ces industries peinent déjà à trouver du personnel qualifié puisque les jeunes ont compris avant nous qu’il n’y a plus aucun intérêt à travailler de 9 à 5. Notre avancement technologique nous permet déjà de ne vouloir travailler que dans un domaine épanouissant et enthousiasmant. »



Tout de suite après la conférence de presse, diffusée en direct via Internet, l'assistance a été invitée à suivre Sico vers la rue où il a pu croiser les passants de l’intersection la plus achalandée au Canada, en cette magnifique journée chaude de fin d’été. La réponse du public était tout à fait éblouissante, avec des centaines de personnes agglomérées en permanence autour du robot qui les interpelait et leur répondait avec un humour vraiment délicieux. Preston, le technicien responsable du robot a été le premier à complètement s’enthousiasmer pour ses propos, au point d’en oublier l’heure de manger. Il y a eu des gamins fascinés dont celui qui voulait offrir son auto-jouet au robot, juste avant de se mettre à danser comme seuls les enfants savent le faire. Bien des gens, et même des groupes entiers, attirés par le discours paradiste de cet agréable androïde, voulaient se faire prendre en photo avec lui, mais le clou du spectacle était la réponse des passants aux invitations à danser que Sico leur lançait. Que de photos et de vidéos ont été prises, avec la promesse de les mettre tout de suite sur les médias sociaux**.

Devant un tel enthousiasme du public, il devient de plus en plus évident que le changement ne dépend que de la volonté des gouvernements. Nous pouvons vivre demain dans ce monde dont nous rêvons. Voilà pourquoi Mme Bertrand déclare que : « Nous demandons au gouvernement de cesser les dépenses militaires qui ne servent qu’à détruire et de plutôt financer les compagnies qui encouragent la recherche et les technologies permettant plus de temps libre pour leurs employés. Si nos dirigeants ne suivent pas le changement, ils risquent simplement d’en souffrir davantage, car rien ne peut empêcher cette transformation déjà en cours. »



Si les raëliens étaient sur la rue avec Sico, c’était avant tout pour éduquer la population, puisque la meilleure chose que chacun peut faire afin d’accélérer l’instauration du Paradisme, c’est d’en parler autour de nous. « Les gens qui sont effrayés par cette nouvelle technologie craignent simplement de perdre le confort qu’ils ont acquis si difficilement par leur labeur. Vous pouvez leur parler et les rassurer car tout est en place pour une vie tellement meilleure et accessible aujourd’hui. Il n’y a qu’une seule condition et c’est également ce dont le Paradisme fait la promotion; le gouvernement doit s’engager sur cette voie avec le souci absolu de partager les bénéfices de cette libération du travail avec toute la population », conclut Nicole Bertrand, au terme de cette extraordinaire aventure de diffusion des valeurs futures de notre humanité.

* Vous pouvez visionner la conférence de presse intégrale sur https://www.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D6klnwYIxuvg&h=zAQH-aDyn

** Pour voir d’autres photos de l’événement sur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1518307801746071.1073741841.1426186054291580&type=1

Articles

News pour 2017

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031