août 25, 2016, category: Actions



Qu'est-ce que Paradisme?



Le Paradisme est le système de la société qui cherche à maximiser la liberté, le bien-être et le bonheur des êtres humains et créer un paradis pour tout le monde.

Le paradis c'est d'avoir assez pour vivre confortablement. Assez de nourriture, assez de logements, assez de soins de santé, assez de toutes les choses qui contribuent au bien-être et au bonheur de chacun.

Le paradis c'est d'être libre. Libre de toute oppression et contrôle. Libre de l'asservissement du travail et de l'argent.

Le paradis c'est quand tout le monde ne fait que ce qu'ils aiment faire. Les gens ne travaillent pas, ils se livrent librement à des activités qu'ils aiment et dont ils sont passionnés comme l'art, la recherche scientifique, la méditation, le sport etc...

Les gens, en faisant ce qu'ils aiment faire, font exactement les choses qui sont nécessaires pour leur propre bien-être et leur bonheur ainsi qu'au bien-être et au bonheur de toute la société.

Le Paradisme, c'est ce vers quoi nous nous dirigeons depuis le début de l'ère scientifique. Le Paradisme arrive et, à condition que nous ne nous détruisons pas avant, il est inévitable, car il est amené par les forces puissantes et insuppressibles de nos désirs les plus chers. Tout le monde veut être libre, heureux et en santé. Tout le monde veut vivre dans un paradis.

Le Paradisme est le résultat du développement de notre technologie qui a visé sans relâche à rendre notre vie plus facile et meilleure. Nous avons maintenant atteint le niveau de technologie qui peut nous apporter l'abondance et nous libérer de toutes les formes de limitations et d'asservissement.

"Si les robots font tout le travail et si nous partageons l'abondance qu'ils produisent, nous pouvons libérer l'humanité de l'esclavage du travail et de l'argent, nous pouvons créer un paradis sur terre." (Voir paradism.org)



La vision


Notre vision est de créer un paradis sur terre pour tout le monde.


La mission


Notre mission est de construire des villes sur tous les continents qui serviront de modèles du Paradisme pour être dupliqués partout.


La description


Une ville paradiste est principalement conçue pour libérer leurs habitants d'avoir à travailler et à utiliser de l'argent.

Tout le travail est effectué par des machines et tout est fourni gratuitement. Le citoyen contribuera volontairement aux besoins de la communauté en créant l'art et la technologie nécessaire pour maximiser la liberté, le bien-être et le bonheur de la communauté. Les créations artistiques et technologiques des citoyens sont toutes mises à disposition gratuitement à l'interieure la ville et pourraient éventuellement être échangées en dehors de la ville pour acquérir les biens et services souhaitables offerts par les communautés qui n'ont pas adopté le Paradisme.

Les villes seront construites pour être durable. Entourant les villes, des terres agricoles en suffisance fourniront les matériaux de construction et la nourriture. La ville devra avant tout fournir tous les besoins de base gratuitement (nourriture, logement, soins de santé) ainsi qu'un système d'énergie gratuit et durable. Les villes seront construites dans le but de fournir un accès facile et gratuit à tous les lieux de toutes les activités humaines (sport, divertissements, restaurants ...)

La ville sera entièrement connectée et un Internet des objets fournira toutes les informations nécessaires à un superordinateur pour administrer la ville et répondre aux besoins de ses citoyens.
Aucun magasin ne sera nécessaire grâce à un système de transport sans conducteurs de livraison de marchandises.

La ville doit être administrée en suivant les directives paradistes exprimées sur paradism.org. Le citoyen, à l'intérieur de la ville, ne sera pas regulé par des lois autre que la loi naturelle. Les citoyens responsabilisés vont s'auto-organiser et suivront naturellement les conseils de ceux qu'ils considèrent comme sages.

La ville n'aura pas de police ni d'armée. L'humanité a vécu la majeure partie de son histoire sans aucune force de police. Laisser libre, tout individu devient responsable de soi-même, de son harmonie et de l'harmonie de l'ensemble.

Ce projet nécessitera beaucoup d'innovations. Nous pouvons le comparer au projet Manhattan ou à celui d'envoyer les premiers astronautes sur la Lune. C'est un projet qui va susciter un bond technologique fantastique, non pas pour créer une bombe apocalyptique ou permettre à quelques hommes de marcher sur un sol extraterrestre, mais pour libérer à jamais l'humanité toute entière d'avoir à travailler pour vivre. Il n'y a pas de plus bel objectif aujourd'hui que celui de libérer les êtres humains de la misère et de l'asservissement.

Ce projet va permettre d'accélérer les innovations, d'accueillir les innovateurs propulsant directement la ville comme l'une des capitales mondiales de haute technologie.


La population


La ville sera conçue pour accueillir jusqu'à 500 000 personnes. Ce nombre permettra la diversité des compétences qui sont nécessaires à son autonomie.

Une plate-forme sera créée en ligne permettant à quiconque de s'enregistrer et de demander la citoyenneté. Les critères de citoyenneté seront définis par ceux qui ont appliqué.
Les critères initiaux étant que ceux qui contribuent à la réalisation d'une ville se voit accorder la citoyenneté. La priorité et la longueur de la citoyenneté seront données en fonction du niveau de contribution. La ville est susceptible d'attirer les individus les plus créatifs et novateurs qui trouveront dans la ville le soutien dont ils ont besoin pour réaliser leurs projets.

Des milliers de personnes sur les cinq continents ont déjà exprimé leur soutien au Paradisme. Un réseau de personnes engagées activement existe déjà dans le monde entier.


L'emplacement


Au moins une ville par continent. Soit un minimum de sept villes.

L'emplacement doit être attrayant et isolé des autres zones densément peuplées.
Suffisament de terre doit entourer la ville pour permettre l'espace pour les loisirs et l'agriculture.

Elle doit être située dans un pays qui accordera, respectera et protègera l'autonomie politique et économique de la ville.

En retour, le pays qui accueillera une ville paradiste, destinée à devenir un pôle artistique et technologique, bénéficiera du prestige et de la prospérité économique que la tenue d'une nouvelle Silicon Valley va générer.


La réalisation


Créer une ville où les citoyens n'ont pas à travailler et à utiliser de l'argent est aujourd'hui une possibilité technologique. Tout (ou prespque) ce que fait un être humain peut se faire plus vite et mieux par une machine. Et ce n'était pas le cas, les citoyens seront prêts à contribuer volontairement à la satisfaction de leurs besoins. Les lignes directrices pour la réalisation de la ville peuvent se résumer en une seule phrase. «Un être humain ne devrait pas avoir à faire ce que une machine pourrait faire." Cette directive s'applique pour tout ce dont la ville et ses citoyens ont besoin.

Chaque ville doit être conçue par une équipe de planification, d'architecture et de design (l'équipe de PAD) de sorte qu'elle soit agréable pour les yeux et en harmonie avec son environnement. Chaque ville sera conçue en fonction de son emplacement, mais elles devront toutes être assez denses et grandes, peut-être même une arcologie (une ville dans un seul bâtiment), de sorte qu'elle n'empiète pas la campagne. Si tout le monde a une maison avec un petit jardin, il n'y aura plus de campagne ou alors il faudra des heures pour y aller, par conséquant nos modèles actuels de ville ne sont pas appropriés.

La ville sera construite par les futurs citoyens qui contribueront en échange de leur citoyenneté. La construction sera aussi automatisée pour autant que la technologie actuelle le permet et le développement de ces technologies sera une des premières priorités du projet.

La construction des villes par les citoyens eux-mêmes va développer un sentiment d'appartenance et un lien communautaire qui n'a pas d'équivalent. Pendant la construction, les gens seront formés et pourront acquérir des compétences qui seront utiles pour l'entretien, la gestion et l'autonomie de la ville. La nourriture et le logement seront donnés sur place en fonction des ressources et des installations disponibles.

Le projet invite maintenant tous ceux qui souhaitent contribuer à la réalisation d'une ville paradiste. Une plate-forme spéciale sera créée pour permettre aux futurs citoyens de s'enregistrer, de proposer et discuter des idées, de sélectionner les meilleures, de former des groupes de travail et de commencer leurs projets. Tout sera fait d'une manière ouverte et transparente avec un esprit de coopération et non de concurrence.

Les planificateurs, les architectes et les concepteurs (designers urbains, ingénieurs, architectes paysagistes, designers d'intérieur, etc.) sont invités à envoyer leurs propositions. Les artistes, les inventeurs et les programmeurs, professionnels et techniciens dans tous les domaines, tout ceux qui sont dotés à la fois d'un cerveau et d'un cœur peuvent commencer à contribuer à tous les niveaux qu'ils souhaitent.

«Si ça n'existe pas, créez-le. Si il n'y a personne, soyez la."

Chacun est responsable pour que cela arrive ou pas. Chaque action prise nous rapproche du paradis.


Le financement


Quelques exemples du coût de la construction d'une ville ultra-moderne à partir de zéro:




Coût de l'organisation des Jeux Olympiques (y compris les coûts de construction des installations sportives, infrastructures de transport et de logement, et les coûts opérationnels, voir https://www.aeaweb.org/research/are-the-olympics-ever-worth-it-host-city):
  • Sochi $51 milliards
  • Beijin $46 milliards


Ce qui peut réduire considérablement le coût est la contribution des citoyens qui travailleront bénévolement à condition qu'ils obtiennent leur nourriture et leur logement gratuitement.

Pour nourrir et loger dans un hébergement de style camp de réfugiés "confortable" une population de 500,000 à 50 $ par jour pour une année est d'environ 9 milliards de dollars. Avec une telle quantité de gens motivés travaillant ensemble, il faudra entre 3 à 5 ans pour construire une ville une fois que les plans sont approuvés.

Le choix de l'emplacement du site et son acquisition suivie par la planification, l'architecture et la conception et l'approbation des plans pour les premières étapes peuvent prendre des mois. Pendant ce temps des recherches pour inventer et innover dans la construction, la gestion, l'économie et la sociologie des villes paradistes peuvent être menées.

Si l'énergie et les matières premières peuvent être produites sur place, elles n'affecteront pas de manière significative le coût. Si la plupart des équipements est également produite sur place grâce à des robots et des technologies d'impression 3D, le coût de l'équipement peut être très réduit. Nous devrons budgeter une somme importante (peut-être jusqu'à 3 milliards de dollars) pour le coût de la construction de la première ligne d'assemblage de robots multi-tâches et d'imprimantes 3D ainsi que d'une usine de bio-ingénierie. Le coût d'exploitation et de construction devrait diminuer chaque année à un rythme accéléré au fur et à mesure que les robots commencent à faire leur travail.

Le coût de pré-construction qui implique la création d'une plate-forme pour enregistrer et organiser les futurs citoyens ainsi que le choix du site et le dessin des plans de la ville représenterait $50 millions par ville.

Comme pour les exemples ci-dessus, le coût total estimé serait de $30 à $50 milliards par ville sur une durée de 3 à 5 ans une fois que les plans ont été approuvés.

Le retour sur investissement ne peut être estimé. En fait, ce projet est l'application ultime de la sagesse chinoise: "Ne donne pas un poisson à un homme, apprendre lui à pêcher". En fournissant les ressources initiales nécessaires pour commencer (ce qui inclut l'alimentation et le logement des personnes pour les 3 à 5 premieres années) à la condition qu'ils créent un environnement auto-suffisant et durable pour eux-mêmes, nous leur avons donné de la nourriture et de l'hébergement pour toujours. Et en retour, le monde entier va bénéficier de toutes les créations artistiques et technologiques que cette communauté produira pour l'éternité. Le bénéfice que cet investissement initial donnera au monde entier est donc infini.


L'équipe


L'équipe est l'ensemble des citoyens bénévoles, mais - comme toujours - une organisation est nécessaire. Dans la phase initiale, avant tout financement, l'équipe de base devrait être composée d'un chef de projet planétaire et sept gestionnaires de projets continentaux, comme suit:

  • chef de projet planétaire: Jarel Aymonier
    Afrique: Ditalamane Hébié
    Europe: Jean Pierre Saulnier
    Amérique du Nord: André Julien
    Amérique du Sud: David Uzal
    Asie: Mark Proulx
    Moyen-Orient: Steve Goldie
    Océanie: Jarel Aymonier




La conclusion


Le projet des cités paradistes est l'un des projets les plus ambitieux que l'humanité n'a jamais entrepris et sera certainement le plus gratifiant. Le résultat n'est pas moins que la création de villes de démonstration qui fourniront les modèles qui seront copiés dans tous les pays pour créer un paradis sur terre. Les personnes qui vivront dans ces villes auront la meilleure qualité de vie, ils seront exempts pour toujours de la misère et d'avoir à travailler et gagner de l'argent. Le projet des villes paradistes apportera la plus grande libération dans l'histoire de l'humanité.

Le coût par rapport à un effort de guerre est ridiculement petit, surtout en comparaison des bénéfices que les villes apporteront à l'humanité. Elles vont stimuler les innovations et apporter la prospérité aux pays hôtes. Et alors que la guerre apporte seulement la souffrance et l'abaissement de la qualité de vie, le projet des villes paradistes apportera un espoir si nécessaire à l'humanité.

Il n'y a aucune raison qu'il y ait de la misère avec le niveau de technologie que nous avons maintenant.

Le paradis est le seul avenir pour l'humanité.


Pour nous contacter, cliquez ici


Articles

News pour 2017

LuMaMeJeVeSaDi
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031